Léo Ferré, l’exposition

Léo Ferré : la mémoire et la mer ou les chants de la fureur (cliquez ici pour plus d’informations)

Dans les années soixante, sur l’îlot Guesclin, à proximité de Saint Malo et de Cancale, dans cette Bretagne tant aimée, Léo Ferré, écrit La Mémoire et la mer qui se nommera d’abord Les chants de la fureur (Guesclin). Ce monument, selon Robert Belleret, cette œuvre dans l’œuvre, selon Bruno Blanckeman, se compose de 55 strophes, chacune de 8 octosyllabes, soit 440 vers. Il s’agira de consacrer ce numéro 12 à l’étude et aux commentaires de ces Chants de la fureur. La sortie du numéro “La mémoire et la mer” est sortie en Mai 2013 dans le cadre des vingt ans de la disparition du poète-musicien et de l’hommage que Richard Martin lui rend à Marseille, d’une façon entière et permanente. Ces panneaux mettent en valeur la riche documentation que nous avons accumulée au fil des travaux pour les Cahiers d’études Léo Ferré et les archives fournies par La famille Ferré et les éditions La Mémoire et la mer.

Léo Ferré : “La mémoire et la mer ou les chants de la fureur” partie 1 

 

Léo Ferré : “La mémoire et la mer ou les chants de la fureur” partie 2