Le Petit Véhicule au Festival Voix Vives de Sète

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Anonyme dit :

    Bonjour Luc,

    J'ai lu ta missive avec soin. Ton choix éthique guidé par "une certaine liberté et une indépendance d'être au monde" me touche infiniment et j'adhère définitivement au "parti" des fourmis rouges, libellules bleues et autres hiboux ! Nathalie

  2. Anonyme dit :

    Bravo, Luc, tu parles d’or ! Et bon vent aux vives voix de Sète, hospitalières…
    Jacques

  3. Anonyme dit :

    Superbe, ton texte, Luc ! Tu as raison, créons nous-mêmes l'or du temps que l'on nous vole de plus en plus au quotidien !
    Merci pour l'invitation à lire ou relire Saint-François d'Assise (que j'ai fréquenté, un temps ! et qui persiste à être un très grand modèle pour ma vie (notamment sa relation aux animaux…). Et Léon Bloy, que je ne connais pas, et que je vais donc m'appliquer à découvrir. En ce moment je travaille sur Marguerite Porete, "Le miroir des âmes simples et anéanties", dans l'ambition (!!!) peut–être irréalisable (?) d'écrire progressivement un recueil poétique à partir de la vérité de ses mots (vérité nue de ses mots).
    Ça fait plaisir de voir qu'il y a au moins quelques humains qui font le lien entre une nature de grands mystiques, où ils trouvent à juste titre la belle Humanité et le bel Humanisme, et la pensée dite "de gauche" (si elle existe encore…). Au lieu, comme c'est le cas, pour une raison qui m'a toujours échappée, la plupart du temps de les opposer.

    Bon séjour à Sète.
    Ghislaine

  4. Anonyme dit :

    merci beaucoup pour votre réflexion.

    Salutaire et constructive, malgré l'air du temps ambiant

    et le contexte éditorial, où la création n'est pas toujours très

    accompagnée par la concentration de la diffusion-distribution

    et une médiation aussi déséquélibrée, qui ne profite souvent

    qu'à des livres jetables.
    Pour la poésie et la littérature vraiment contemporaines, elle est

    carrément ignorante ou du moins aux abonnés absents.

    Je vous souhaite de bonnes Voix Vives.

    Bien à vous,

    Jean Gabriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *